Tout ce que vous devez savoir avant la sortie du téléphone pliable de Samsung

Vous pensiez que l’écran Samsung Edge était une révolution ? Et bien préparez-vous, car avec le lancement du tout premier téléphone pliable, ce sera carrément une autre dimension. D’ailleurs, la firme le confirme elle-même : “cela conduira l’industrie du mobile dans une nouvelle ère”, ce qui nécessite une “reconfiguration totale du smartphone de l’intérieur”.

Pour le moment, nous ne connaissons toujours pas le nom de ce nouveau bijou de technologie mais en revanche, nous avons rassemblé ici toutes les informations sur le sujet.

Sa sortie, son prix et sa disponibilité

En général, dès qu’un téléphone essaie de combiner design et nouvelles technologies, son prix est relativement cher. Et selon les déclarations d’une source travaillant chez Samsung, le coût du téléphone pliable de Samsung devrait se situer aux alentours des 1 800 $/2500 $, soit entre 1 500 et 2 200 €. Une information relayée en novembre dernier par le journal Gizmodo UK qui prévoyait un prix tournant aux alentours de 1500 à 2000 £. Par ailleurs, le responsable de la recherche chez Golden Bridge Investment pariait sur un montant pouvant atteindre les 2 millions de wons (soit 1500 €). Des propos corroborant ceux de l’analyste coréen CCS-CIMB Research.

Alors, devant le nombre grandissant de rumeurs, le CES 2019 était forcément attendu avec impatience. À cette occasion, Suzanne de Silva, directrice de la stratégie produit et marketing de la marque Samsung, a bien confirmé que le téléphone sortirait au premier semestre 2019. Par ailleurs, elle confirme qu’il utilisera l’écran Infinity Flex, un écran pliable et qui ne casse pas. « Ce que vous voyez vraiment, c’est que les gens veulent un plus grand écran, n’est-ce pas ? C’est la raison pour laquelle nous avons créé l’Infinity Flex, de manière à pouvoir offrir aux consommateurs le plus grand écran. »

Un autre représentant de la marque déclare également : « l’appareil pliable sera lancé d’ici le premier semestre de 2019 sur certains marchés. Nous sommes actuellement prêts pour sa production de masse et nous prévoyons la production d’au moins un million d’unités. » Selon les rumeurs, le smartphone pliable débarquera le 20 février prochain lors de l’événement Unpacked de Samsung qui devrait également sortir le Galaxy S10.

Les caractéristiques : batterie, appareil photo et composants

Et déjà, il y a une question que tout le monde se pose. Avec un écran aussi grand, le nouveau smartphone pliable de Samsung doit forcément avoir une grosse batterie pour l’alimenter. Or, a priori, il prévoit d’utiliser deux batteries d’une capacité de 2 190 mAh soit un total de 4 380 mAh. Ce qui équivaut plus ou moins aux batteries dont nous avons l’habitude sur les smartphones Galaxy.

Autre information, l’appareil photo sera certainement le même que sur le Galaxy S10. À la pointe en matière d’image, il aura une configuration à double objectif assortie d’un troisième objectif, ultralarge. Un véritable défi pour la firme puisque le téléphone pliable a nécessité le remaniement de tous les composants standards à l’intérieur du téléphone.

Par ailleurs, le smartphone pliable sera alimenté par un processeur Exynos 9820 et par un Qualcomm Snapdragon.

L’écran infinitif Flex, pliable à l’infini

Le téléphone pliable a été présenté pour la toute première fois lors d’une conférence en 2018. Et l’un des plus grands problèmes résidait certainement dans la qualité de l’écran. En effet, il devait assurer une grande flexibilité sans pour autant endommager la qualité de l’écran.

Et grâce à l’Infinity Flex Display, c’est désormais possible. Selon le directeur de la recherche-développement visuel chez Samsung, il aura fallu sept ans pour le développer. Mais ça valait le coup, puisqu’aujourd’hui, ce nouvel écran peut être plié et déplié à plusieurs reprises et sans risque de dégradation sur la qualité d’affichage. La marque a même assuré qu’il pouvait être plié des milliers de fois sans montrer de signes d’usure ni “changer l’anatomie de l’écran du smartphone”.

Parallèlement, une coque extérieure relativement épaisse a été conçue dans le plus grand des secrets. On sait d’ores et déjà que l’écran mesurera 18,5 cm lorsqu’il est entièrement déplié et qu’il ressemblera à une tablette. Une fois replié, il mesurera 11,6 cm et s’activera automatiquement.

Le Samsung Galaxy F…. ?

Concernant le nom de ce futur Smartphone pliable, c’est encore le flou. Néanmoins, le site néerlandais Let’s Go Digital a récemment fait fuiter une information intéressante. En effet, ils ont réussi à mettre la main sur une demande d’enregistrement de Samsung, déposée en Turquie en novembre dernier. Et apparemment, elle porte le nom de Samsung Galaxy Fold. Mention intéressante, dans le champ du nom de la société, le document stipule « légalement jusqu’à la date de publication ». Cette information n’a pour l’instant pas été démentie par la firme et reste encore à confirmer, normalement le 20 février.

Sa conception, son brevet

Pour le moment, nous savons que Samsung collabore avec Google afin de développer une nouvelle interface utilisateur pour Android. Baptisée OneUI, elle offrira des fonctionnalités spécifiques pour le téléphone pliable.

Par ailleurs, le brevet déposé par Samsung et intitulé « Dispositif électronique pliable, y compris son écran et son procédé d’affichage d’informations », illustre comment le téléphone pliable fonctionne. On y découvre un smartphone avec un deuxième écran partiellement recouvert jusqu’à ce que le dispositif soit complètement replié – c’est-à-dire quand il s’active. D’après les images, il semble que l’écran soit caché sous la partie supérieure arrière de l’appareil lorsqu’il est déplié, puis ressorte une fois qu’il est fermé. Et même si cela n’a pas été confirmé, il se pourrait que l’affichage masqué fonctionne.

Car apparemment, l’affichage caché est l’endroit où des informations comme les textos ou les notifications apparaîtront. De cette manière, les messages les plus importants seront visibles sans avoir à déplier le téléphone à chaque fois. De plus, le brevet stipule que l’écran sera livré avec un stylet S Pen.

Avant cela, un autre brevet avait été déposé par Samsung et montrait comment un téléphone pliable fonctionnait. Découvert par le site Patern Mobile, on y découvre comment l’utilisateur peut toucher une icône sur la zone du bord du téléphone pour que l’application soit ouverte une fois le smartphone déplié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *